Le Pont des soupirs

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Offrir cet ebook

[eBook]  Le Pont des soupirs

Liste

Les Vénitiens en liesse acclament Roland Candiano, le fils du doge, qui s'apprête à fêter ses fiançailles avec Léonore, descendante de l'illustre famille Dandolo - et pourtant le doge et la dogaresse tremblent dans leur palais: en ce début du XVIe siècle, il est mortel à Venise de porter ombrage au Conseil des Dix et une telle popularité ne peut que désigner Roland au bourreau. Ils ont raison de craindre. En pleine réception, le grand inquisiteur d'État Foscari vient l'arrêter comme traître et conspirateur. Son père destitué, aveuglé, devenu fou, est jeté sur les chemins, lui est enfermé dans un de ces puits dont nul prisonnier ne sort vivant. Pendant un temps sa raison chancelle, puis il se reprend et se met à creuser une galerie, aboutit dans la cellule de Scalabrino, un bandit condamné à mort, et s'évade avec lui. C'est pour découvrir qu'il est resté emprisonné six ans et que bien des changements sont intervenus à Venise: Foscari est doge, Léonore a épousé Altieri, son meilleur ami, et Bembo qu'il a naguère tiré de la misère est cardinal. Alors Roland devine de quel complot il a été victime et, avec la patience de celui qui n'a rien à perdre, il entreprend son oeuvre de vengeance...

ebook (ePub)
Gratuit
Marquage Sans drm
: ePagine

Autres informations

  • EAN 9782824709239
  • Disponibilité disponible
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Partage Dans le cadre de la copie privée
  • Distributeur Immatériel

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


Biographie

Michel Zévaco - 01/02/1860-08/08/1918 (Mort il y a 100 ans à l'âge de 58 ans) Francais France http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Z%C3%A9vaco
Cet écrivain français (1860-1918) avait fait ses armes dans le journalisme en devenant rédacteur du quotidien anarchiste "L'Egalité". Polémiste virulent, Zévaco eut des démêlés avec le pouvoir. Ses violentes critiques lui valurent même un séjour en prison. La quarantaine atteinte, Zévaco baisse sa garde et se met à écrire des feuilletons historiques pour nourrir ses 5 enfants. Il aiguise sa plume dans "La Petite République Socialiste", puis propose ses feuilletons au journal "La Matin" qui s'en fera une spécialité prestigieuse.

empty